Les Etats-Unis abandonneront le Moyen- Orient.

 

Dans les années cinquante le Moyen-Orient représente les deux tiers des réserves mondiales d’un pétrole facilement accessible. Pour les Occidentaux, et les Etats-Unis au premier chef, disposer en quantité de ce pétrole est primordial. Il ne faut pas le laisser tomber entre les mains des Soviets.

Les années passent et la dépendance des Américains au pétrole moyen- oriental s’estompe. Washington se tourne vers des ressources pétrolifères plus proches et moins coûteuses à contrôler. En 2007, les importations du Moyen-Orient ne représentent plus que 20% des besoins du pays. 65% des importations américaines viennent des Amériques et d’Afrique Occidentale où de nouveaux gisements sont exploités.[1]

Les Américains vont poursuivre cette politique en investissant dans les schistes bitumineux, la production de gaz par fracturation de roches, le développement d’importants gisements en grande profondeur.[2] A moyen terme leur dépendance du Moyen-Orient baissera à 10%, à long terme à 5%. Ils retireront alors leur très importante présence militaire d’Arabie Saoudite et du Qatar. Ils renforceront leur présence dans le Pacifique.

Qui prendra la suite ? L’Europe, bon an mal an, faute d’alternative, devra continuer à importer 40% de son pétrole du Moyen-Orient. Mais elle est incapable de sécuriser la région. L’arrivée en force de la Chine et de l’Inde, remplacera les Etats-Unis. Importateur marginal après la guerre, dans les années 2000 l’Extrême- Orient dont les besoins sont exponentiels a importé 183 millions de  tonnes contre 147 millions par les Etats-Unis.[3]

Les Chinois remplaceront les Américains. A la présence militaire succèdera une « colonisation » économique. Le chaos devrait être évité, mais sans le « parapluie » militaire de l’Amérique, certains équilibres actuels  de la région pourraient être remis en question.

Vos commentaires à : a.chargueraud@gmail.com.

Copyrigth Marc-André Charguéraud. Genève. 2011. Reproduction autorisée sous réserve de mention de la source.



[1] Sources CNUCED d’après des données du COMTRADE. Mexique, Venezuela, Nigéria, Algérie, Angola, Canada…

[2] Notamment au Canada, aux Etats-Unis, au large du Brésil….

[3] CNUCED d’après des données du COMTRADE.